Décès de la légende du vin du Beaujolais Georges Duboeuf à 86 ans

Georges Duboeuf, le légendaire vigneron et négociant du Beaujolais qui a présenté les vins de sa région française à des millions de consommateurs, est décédé d'un accident vasculaire cérébral samedi 4 janvier à son domicile de Romanèche-Thorins près de Lyon, en France. Il avait 86 ans.

vin qui accompagne les spaghettis

'Le Beaujolais, la France et l'industrie du vin ont perdu l'un de leurs plus fervents défenseurs avec le décès de Georges Duboeuf', a déclaré le fils de Duboeuf, Franck et sa famille dans un communiqué. `` Au cours de ses 86 années avec nous, il a apporté beaucoup de joie et d'inspiration personnelles à nos vies ainsi qu'à celles qu'il a touchées tout au long de sa carrière. Nous l'avons aimé et continuerons d'honorer son héritage personnellement, et à travers les vins qu'il a nourris et aimés, pendant de nombreuses années.



«Georges Duboeuf était une personne très spéciale», a déclaré Bill Deutsch, fondateur de Deutsch Family Wines et l'un des importateurs américains de Duboeuf jusqu'à récemment. «Il ne parlait qu'un peu anglais et je ne parlais qu'un peu français. Avec ce petit handicap, nous avons travaillé en étroite collaboration pendant 35 années mémorables. Nos efforts conjoints ont abouti à la vente de millions de caisses de vins du Beaujolais, avec de belles fleurs sur les étiquettes.

Maître du marketing, Duboeuf dans les années 1980 a élevé la sortie annuelle des vins Beaujolais Nouveau, qui a lieu le troisième jeudi de novembre, d'un événement local à une célébration mondiale. «Chaque arrivée de vin nouveau était différente, mais ils étaient tous mémorables», a déclaré Deutsch. «Je me souviens de l’année où nous avons accueilli l’arrivée du Nouveau dans les tours jumelles du World Trade Center de New York. Les caisses ont été livrées sur la plate-forme à l'extérieur du bâtiment utilisée par les lave-vitres, soigneusement élevée jusqu'à Windows on the World au 102e étage, où le directeur du vin Kevin Zraly et Georges ont ouvert la première bouteille.

Ses autres vins du Beaujolais, dont beaucoup avec des étiquettes florales vibrantes conçues par Duboeuf lui-même, ont fait découvrir à de nombreux Américains, Japonais et autres la région et ses vins de Gamay. Les importations américaines de vins Duboeuf ont culminé à 1 million de caisses il y a dix ans. Alors que les ventes ont diminué avec la disparition du phénomène Nouveau, les importations annuelles restent aujourd'hui stables à environ 200 000 caisses.



Duboeuf est né en 1933 dans une famille viticole du village de Chaintré. Les 15 acres de vignes de la famille fournissaient une vie pauvre. Comme la plupart des producteurs de la région à l'époque, les Duboeuf vendaient leur production en vrac à des marchands. Son père est mort alors que Georges n'avait que 3 ans et la famille s'est débattue. À 16 ans, Georges quitte l'école pour travailler à la ferme.


Restez au courant des histoires de vin importantes avec Wine Spectator gratuit Alertes de dernière minute .


Quand Duboeuf a eu 18 ans, il a décidé de vendre lui-même son vin. Il a mis quelques bouteilles dans un sac à dos et est allé à vélo dans les restaurants de la région. Chez Au Chapon Fin dans le village de Thoissey, le chef Paul Blanc a goûté le vin, a accepté de l'acheter et a demandé à Duboeuf de trouver plus de vins. Bientôt, Georges fut négociant, vendant les vins des voisins aux restaurants de toute la région. Il se distingue de la plupart des autres marchands, choisissant personnellement ses vins et les embouteillant lui-même. Il a acquis la réputation d'un palais exigeant et il a aidé les producteurs à élever les normes agricoles et de vinification dans toute la région. (Lire Spectateur du vin de 2000 profil de Duboeuf .)



Aujourd'hui, le réseau de Duboeuf dans le Beaujolais est vaste, composé de plus de 300 producteurs. Le portefeuille de l'entreprise comprend les vins de négociant et du domaine des 10 vins du Beaujolais crus ainsi que des cuvées d'outre-Beaujolais dans des régions comme le Maconnais de Bourgogne et le Pays d'Oc du Languedoc. L'entreprise produit environ 2,5 millions de caisses par an.

Duboeuf a officiellement pris sa retraite en 2016. Il a été remplacé par son fils Franck, qui travaille maintenant avec la troisième génération de la famille, représentée par le petit-fils de Georges, Adrien.