Nouvelles sorties de Moët & Chandon

Moët & Chandon lance un certain nombre de nouveaux millésimes, qui seront tous disponibles cet automne. Benoît Gouez, chef de cave de Moët & Chandon était à New York pour présenter les Brut Grand Vintage 2002 et Brut Rosé Grand Vintage de la maison.

Sous la direction de Gouez ces dernières années, Moët & Chandon a consolidé sa gamme de cuvées non millésimées et a changé le style de ses vintage Champagnes .

Avec sa gamme NV, Moët a dans un premier temps éliminé sa Brut Impérial non vintage pour se concentrer sur son étoile blanche cuvée, un style extra sec, qui s'est bien vendu aux États-Unis. Désormais, la maison a changé le nom de Moet White Star en Moet Impérial pour aligner globalement sa cuvée phare NV.

L’objectif de Moët est de promouvoir la même marque et le même assemblage dans sa cuvée Brut Impérial dans le monde entier. «Le marché mûrit rapidement et devient de plus en plus sophistiqué, il est donc temps de s'unifier avec le reste du monde», a expliqué Gouez, faisant référence au changement aux États-Unis.

Cela a duré trois ans car le Brut Impérial était plus sec, avec un dosage plus faible que le White Star. Gouez a lentement réaligné l'assemblage White Star (traditionnellement avec un dosage de 20 grammes par litre de douceur résiduelle), en s'appuyant sur la qualité et la maturité des vendanges récentes, par une sélection plus stricte des vins de base et de réserve. Cela lui a permis de maintenir l'équilibre et la richesse tout en devenant plus sec, en faisant passer le dosage de 18 g / l à 13 g / l de douceur résiduelle.

Dégustation côte à côte des deux cuvées, le Brut Impérial, issu d'une base 2006, offrait des saveurs de pêche et un profil riche et rond équilibré par du croquant sur la longue finale (89 points, non aveugle, 37 $). L'étoile blanche avait plus d'âge sur le bouchon (nous ne connaissions pas l'année de base, mais elle était dans le bureau américain de Moët Hennessy depuis au moins 2-3 ans) en témoigne ses arômes de graphite, de pain grillé et d'agrumes confits. C'était visiblement plus sucré, avec des notes pâtissières et une finale plus douce (88 points, non aveugle).

«Pour moi, la différence se situe à l'arrivée», a déclaré Gouez. «Le Brut Impérial a plus de dynamisme, est plus raffiné, allongé.»

Nous avons également goûté le nouveau Brut Grand Vintage 2002 (60 $) et le Brut Rosé Grand Vintage 2002 (65 $). Vous vous souvenez peut-être que Moët a sorti son millésime 2003 avant le 2002 . Le Brut '02 a été dégorgé en novembre 2009. Un nez précis de graphite, de pêche et d'agrumes confits a laissé place à un caractère riche mais frais, très complexe et harmonieux, avec une touche de café sur la longue finale (92 points, non -aveugle).

Le Brut est un assemblage de Chardonnay (51%), de Pinot Noir (26%) et de Pinot Meunier (23%). Selon Gouez, les millésimes de référence pour le 02 sont 1982, 1975 et 1964. Il devrait être aux États-Unis à la fin de l’automne.

Le Brut rosé Grand Vintage 2002 comprend 51 pour cent de pinot noir (dont 27 pour cent de vin rouge encore d'Aÿ et / ou de Bouzy), 28 pour cent de chardonnay et 21 pour cent de pinot meunier. Les arômes évoquent le zeste d'orange et le minéral, tandis que les saveurs d'épices ont été renforcées par la structure ferme et élargies avec la texture crémeuse. Il a montré une énergie et une longueur formidables (92 points, non aveugle).

échelle de vin rouge sec à doux