Les héritiers de Taittinger et la banque française rachètent la maison de champagne

Les membres de la famille Taittinger contrôlent à nouveau l'une des plus anciennes et des plus prestigieuses maisons de Champagne. La banque française Crédit Agricole du Nord Est, alignée avec plusieurs héritiers de la famille Taittinger, a signé le 31 mai un accord pour racheter Taittinger Champagne à Starwood Capital Group, le fonds américain de capital-investissement qui a racheté l'empire hôtelier et de luxe Taittinger en juillet dernier. Le prix final est de près de 850 millions de dollars.

«La qualité et le nombre d'offres reçues par Starwood sont un hommage au travail exceptionnel accompli au fil des générations par la famille Taittinger», a déclaré Barry Sternlicht, PDG de Starwood, dans un communiqué.



Désormais, la famille continuera à jouer un rôle de premier plan chez le célèbre producteur. La troisième plus ancienne maison de Champagne, Taittinger produit au total plus de 400 000 caisses par an de plusieurs cuvées différentes, dont les prestigieuses Comtes de Champagne. La maison possède plus de 650 acres de vignobles - un atout précieux dans une région où les producteurs achètent la plupart de leurs raisins à plus de 20 000 petits producteurs.

L'entreprise possède également Bouvet-Ladubay dans la vallée de la Loire et une part majoritaire de Domaine Carneros , un producteur de vin mousseux respecté en Californie. Si le Domaine Carneros faisait partie de l'accord de vente, Starwood conserve pour l'instant la possibilité de conserver Bouvet-Ladubay, un producteur de vins effervescents basé à Saumur.

Face à la montée des impôts, les 38 héritiers Taittinger sold Groupe Taittinger SA to Starwood l'été dernier, mais plusieurs membres ont exprimé l'espoir de racheter la division Champagne. Groupe Taittinger '> débat vocal en France savoir si Taittinger Champagne finirait entre des mains étrangères. Ces dernières années, la politique française a été remplie de craintes de mondialisation et de discours de «patriotisme économique».



Starwood a commencé à soumissionner pour la maison de Champagne en mars et à la mi-avril réduit la liste à une demi-douzaine de prétendants, qui avaient tous offert environ 650 millions de dollars. Les choses ont mal tourné lundi lorsqu'un soumissionnaire, l'Inde> s'est retiré de l'appel d'offres , affirmant que Starwood lui avait demandé d'augmenter son offre pour correspondre à une offre française pour plus que la valeur de la maison. Une porte-parole de United Breweries s'est également plainte des remarques faites par les responsables du commerce de Champagne sur le non-respect par l'Inde des noms d'appellation comme Champagne.

L'annonce de Starwood n'a pas précisé si l'offre du Crédit Agricole était la plus élevée, mais qu'il a choisi l'offre en fonction du prix, des conditions contractuelles les plus simples et de la rapidité avec laquelle l'acheteur pouvait conclure la transaction. Starwood espère conclure l'accord d'ici août, permettant aux nouveaux propriétaires d'être en place avant la récolte.

Le Crédit Agricole du Nord Est était certainement le favori de la ville natale en Champagne. Division régionale de la plus grande banque française, elle fournit plus de 70% de l'argent que les vignerons champenois empruntent annuellement, ainsi que la moitié des emprunts contractés par les maisons de Champagne pour financer les achats de raisins. En début d'année, la banque a noué une alliance avec plusieurs héritiers de Taittinger, dont Pierre-Emmanuel Taittinger, directeur général adjoint de la marque. Pierre-Emmanuel a joué un rôle de premier plan dans les négociations, même si son futur rôle dans l'entreprise et l'étendue de l'implication de la famille ne sont pas clairs.



Selon plusieurs reportages, un autre groupe d'héritiers, dont le PDG Claude Taittinger, a formé une alliance avec l'ancien investisseur de Taittinger Albert Frère, copropriétaire du Château Cheval-Blanc à Bordeaux. Mais le milliardaire belge s'est retiré de l'appel d'offres en avril. On ne sait pas encore si Claude continuera en tant que PDG, poste qu'il occupe depuis 45 ans.