Wine Talk: Fran Tarkenton

Lorsque Fran Tarkenton, membre du Temple de la renommée de la NFL, commence quelque chose, il commence en grand. En tant que jeune quart-arrière à l'Université de Géorgie, Tarkenton s'est substitué à sa première apparition de match sans le consentement de son entraîneur. Lors de son premier match dans la NFL avec les Vikings du Minnesota, il a lancé quatre passes de touché et a présenté au football professionnel son incroyable capacité de brouillage. Il en va de même pour le vin. Après une carrière légendaire dans laquelle il a mené les Vikings à trois apparitions au Super Bowl et a établi plusieurs records de la NFL, Tarkenton a pris le vin en grand, remplissant sa cave de Bordeaux et premier cru Bourgogne. Lorsqu'il découvrit les vins californiens, il s'approvisionna en Opus One, Silver Oak et Caymus. Mais Tarkenton évite désormais les vins de renommée mondiale au profit de découvertes moins connues.

Wine Spectator: Quand vous êtes-vous intéressé au vin?
Fran Tarkenton: Je bois du vin depuis au moins 30 ans. C'est intéressant de voir comment vous traversez l'évolution. J'ai été un fanatique de Bordeaux pendant des années. J'ai de superbes Palmer et Margaux de 61 et 66. J'ai un tas de Bordeaux de 1982. Et beaucoup de bourgognes - quelques beaux Montrachet, Chevalier-Montrachet et Corton-Charlemagne. Mais je n'en bois presque plus.

WS: Qu'est-ce que tu bois maintenant?
FT: Les vins californiens, pour moi, sont tellement exceptionnels. Ils font actuellement le meilleur vin du monde. Ma femme, Linda, et moi essayons de nouveaux vins partout où nous allons. Nous voyageons à Napa au moins une fois par an. Nous aimons rechercher de petits établissements vinicoles de charme. Nous en avons trouvé un que nous aimons beaucoup à Carmel appelé Boete. Ils font un cabernet franc qui est tout simplement exceptionnel.

J'aime aussi Dunn. Nous avons découvert une petite cave à Sainte-Hélène appelée Sherwin Family Vineyards. Magnifique, gros cabernet! Je veux dire, le vin te colle aux dents, c'est tellement gros. Le poésie cabernet de Cliff Lede est vraiment sympa.

WS: Pourquoi avez-vous opté pour des vins moins connus?
FT: Les vins de marque, cultes, sont tellement trop chers maintenant que je ne m'en soucie pas. J'ai une cave pleine d'Opus One et de Caymus, mais je ne pense pas qu'ils soient les meilleurs en ce moment. Par exemple, j'ai voyagé à Bordeaux et, bien sûr, Pétrus est un vin merveilleux - j'ai quelques caisses de 82, 83 et 90. Mais juste en face de Pétrus se trouve le Château Gazin. C'est une bien meilleure affaire, et je pense que le Gazin 90 surpasse le Pétrus 90. J'ai mûri dans le vin, j'ai refusé de payer les prix exorbitants. Vous allez au restaurant et commandez une bouteille de Pétrus et vous dépenserez 3 000 $. C'est juste idiot. Et j'ouvre un Gazin ou un Sherwin Vineyards à côté, et ils sont meilleurs.

WS: Avez-vous déjà eu envie de faire votre propre cabernet californien?
FT: Je suppose que tout le monde a cette démangeaison. Mais cela peut ruiner votre amour du vin. Certaines personnes le font et se retrouvent avec une entreprise qui perd de l'argent. Chaque fois que l'entreprise d'une personne perd de l'argent, elle ne peut pas être trop heureuse. Je continuerai simplement à profiter de la beauté et du plaisir du vin sans jeter mon argent dans le tube. Je peux prendre l'argent que j'allais perdre et le dépenser pour plus de vin.